Brigitte Macron enjouée, les enfants adoucissent son deuil…

Faire face au deuil avec sobriété, c’est le tour de force réalisé par Brigitte Macron, que l’on a pas vue une seule fois flancher depuis l’annonce de la mort de son frère. La première dame, impeccable pendant le week-end de commémorations du centenaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale, était sur le terrain deux jours après les obsèques de Jean-Claude.

Ce jeudi 15 novembre, la première dame s’est ainsi rendue au collège des Petits Ponts, à Clamart (Hauts-de-Seine) en compagnie de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, et de Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité des femmes et des hommes. Brigitte Macron, elle-même ancienne prof, était souriante et très à l’aise au milieu des jeunes. Il faut dire que l’épouse d’Emmanuel Macron continue, pour sa part, de rester très populaire et, à chaque déplacement auprès des plus jeunes, elle fait un tabac.

Brigitte Macron, tout de bleu vêtue dans une tenue plus décontractée que d’ordinaire en jean et simple haut, s’était déplacée dans le cadre de la lutte contre le harcèlement à l’école sous toutes ses formes. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’elle s’engage sur ce terrain. C’est un sujet d’actualité, comme en témoigne la belle audience du téléfilm de TF1 Le jour où j’ai brûlé mon coeur (qui raconte l’histoire vraie du jeune Jonathan Destin).

Avant (…) il y avait une forme d’omerta, on n’avait pas le droit de dire, il ne fallait pas. Maintenant c’est possible. On peut dire, maintenant. N’ayez pas peur des représailles, parce qu’une fois que vous en avez parlé, vous êtes protégés“, a déclaré Brigitte Macron sur place. Un collectif du lycée Louis-Bascan de Rambouillet (Yvelines), répondant au nom de “Team anti-harcèlement” et constitué principalement de lycéens âgés de 16 ou 17 ans, était également présent pour parler aux plus jeunes. Selon plusieurs enquêtes, le harcèlement toucherait 10% des élèves à l’école primaire (entre 6 et 11 ans), 6% des collégiens (jusqu’à 15 ans) et 1,4% des lycéens, souligne l’AFP.

Dplacement sur la lutte contre le harclement scolaire #NonAuHarcelement #brigittemacron

Click Here: plastic injection molding

Une publication partage par Tristan Bromet (@tbromet) le

Dplacement sur la lutte contre le harclement scolaire #NonAuHarcelement #brigittemacron

Une publication partage par Tristan Bromet (@tbromet) le

Leave a Reply