C’est l’heure du BIM : Poutine prêt aux concessions, le carburant augmente et Peng Shuai ne rassure pas vraiment

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Poutine assure à Macron qu’il fera « tout pour trouver des compromis »

Les actes vont-ils suivre ? Vladimir Poutine s’est dit prêt à « des compromis » sur le dossier ukrainien, après avoir reçu lundi Emmanuel Macron. Le président russe a toutefois plagié son homologue français en jouant la carte du « en même temps ». Il n’a en effet pas oublié de dresser son habituel réquisitoire à l’adresse de l’Otan et de l’Ukraine, accusées de menacer son pays et la paix sur le continent européen en refusant de mettre fin à leurs politiques, selon lui, antirusses. De l’autre côté de l’Atlantique, la diplomatie était aussi à l’œuvre lundi.  Joe Biden a reçu le chancelier allemand Olaf Scholz à la Maison-Blanche. Mais, tout en vantant leur harmonie sur le dossier ukrainien, les deux dirigeants n’ont pas vraiment réussi à parler de la même voix sur le gazoduc Nord Stream.

Les prix du gazole et de l’essence continuent d’augmenter

La diplomatie particulièrement active cette semaine sur l’Ukraine va-t-elle permettre de freiner la hausse des cours du pétrole ? A la pompe, il commence à y avoir urgence. D’après les chiffres officiels publiés lundi, les prix des carburants routiers vendus en France ont encore augmenté la semaine dernière. Jusqu’à atteindre de nouveaux records. Le litre de gazole s’est ainsi affiché en moyenne à 1,6854 euro, selon des chiffres hebdomadaires du ministère de la Transition écologique arrêtés vendredi. C’est 1,50 centime de plus que la semaine précédente. Le litre de super SP95 valait lui 1,7654 euro (+1,90 centime) et celui de SP 95-E10 1,7328 euro (+1,26 centime).

La WTA « toujours préoccupée » par le cas de Peng Shuai

L’opération de communication, sincère ou poussée par le Parti communiste chinois, n’a pas complètement fonctionné. La dernière sortie de Peng Shuai laisse en effet sceptique la WTA. Le patron de l’association des joueuses de tennis a ainsi réitéré lundi ses « préoccupations » concernant la joueuse chinoise, « en rien atténuées » par son entretien en personne à L’Equipe diffusé lundi. Steve Simon a également ajouté qu’il maintenait la position du circuit féminin vis-à-vis de la Chine, où tous les tournois ont été annulés. Le doute est donc toujours là, même si les deux journalistes du quotidien français l’ont trouvée « en bonne forme ».

Sport
Peng Shuai assure qu’elle n’a « jamais disparu »
Monde
Macron ouvre une semaine diplomatique à Moscou avec Poutine

Click Here: adidas stan smith

Leave a Reply