Coronavirus aux Etats-Unis : Les employés de Google non vaccinés risquent sanctions et licenciement

Google a adressé un message à ses salariés américains leur indiquant que toute personne non vaccinée contre le coronavirus courait le risque de perdre sa rémunération. L’étape suivante envisagée par le géant californien est le licenciement. Le mémo donnait aux employés jusqu’au 3 décembre pour communiquer leur statut vaccinal et fournir les attestations correspondantes, rapporte CNBC.

Une première suspension de 30 jours

L’entreprise a ensuite commencé à contacter les personnes non vaccinées ou n’ayant pas transmis de justificatifs dans les temps, a précisé le message. A partir du 18 janvier 2022, les collaborateurs concernés seront « suspendus administrativement » pendant 30 jours. Ils seront ensuite placés en « congés non payés » pendant une durée pouvant atteindre six mois. Cette mesure sera suivie le cas échéant d’un licenciement.

« Nous espérons que presque tous les employés de Google aux Etats-Unis seront en règle en ce qui concerne les instructions gouvernementales », peut-on lire dans le mémo. Le président Joe Biden a demandé aux entreprises américaines de plus de 100 salariés de s’assurer que ces derniers soient entièrement vaccinés contre le Covid-19 ou régulièrement testés d’ici le 18 janvier prochain.

Google fan du présentiel

Un tribunal fédéral avait cependant suspendu ce décret présidentiel début novembre. Beaucoup d’entreprises du secteur du numérique n’ont pas l’intention d’accélérer le retour de leurs collaborateurs sur leur lieu de travail. Google fait exception et envisageait initialement de rouvrir l’intégralité de ses bureaux en janvier 2022. L’entreprise encourage désormais ses salariés à travailler en présentiel sans pour autant les y obliger.

La société a expliqué qu’elle étudierait au cas par cas les dispenses d’obligation de vaccin pour raisons religieuses ou médicales. Elle a aussi proposé aux employés de chercher des postes en interne leur permettant de ne pas être vaccinés tout en respectant le décret présidentiel.

Click Here: state of origin rugby jersey

High-Tech
Google et Facebook n’accepteront que des employés vaccinés dans leurs locaux
Santé
Coronavirus : Les salariés de Google ne retourneront pas au bureau avant janvier 2022

Leave a Reply