Patrick Sébastien : Les coulisses très éprouvantes du dernier Plus Grand Cabaret

Le 30 octobre 2018 était un jour particulièrement riche en émotions pour Patrick Sébastien et sa société de production Magic TV. Tous ont mis en boîte le dernier numéro du Plus Grand Cabaret sur son 31, qui sera diffusé le 31 décembre prochain, car le contrat de l’animateur de 65 ans n’a pas été reconduit par France Télévisions. C’était donc un moment très particulier pour tout le monde sur le plateau ce jour-là.

Patrick a souhaité qu’après le décompte et la fin de l’émission, tous les techniciens montent sur scène autour de lui. Évidemment ce fut très éprouvant pour tout le monde et beaucoup ont pleuré“, a confié Nathalie Boulot, la productrice du programme et épouse de Patrick Sébastien, à nos confrères de Télé Loisirs. Cela fait plusieurs années qu’il collabore avec ses équipes dont il est très proche, il a donc également souhaité leur faire honneur pour le dernier tournage.

Les invités de l’émission avaient aussi le coeur lourd, bien qu’ils aient tenté de le cacher pour préparer un numéro exceptionnel. Pour la dernière, Patrick Sébastien n’a invité que des humoristes comme Caroline Vigneaux, Anne Roumanoff ou Jeff Panacloc. Ce dernier a d’ailleurs tenu à lui rendre hommage car c’est grâce à lui qu’il a fait ses premiers pas à la télévision.

Mais le plus touché était sans doute Patrick Sébastien, même s’il a tout fait pour le cacher. “Patrick y a mis comme d’habitude toute sa générosité. Mais aujourd’hui, il est très triste“, a conclu Nathalie Boulot. Deux jours avant ce tournage, les équipes ont mis en boîte les derniers Plus Grand Cabaret qui seront diffusé d’ici à juin 2019. En février prochain, Patrick Sébastien tournera deux numéros des Années bonheur.

Click Here: stade toulousain rugby jersey

Sous le choc après son éviction de France 2, Patrick Sébastien a brisé le silence dans Les Terriens du samedi le 14 octobre dernier. “Je me suis fait virer. On m’a fait plein de choses pour me pousser à partir, mais je suis resté. On m’a enlevé un tiers de mes commandes il y a deux ans, un tiers encore l’année dernière, mais je suis resté, pour mon public et pour mes employés. J’ai baissé mon salaire pour garder celui de mes employés. Mais, ils ont fini par y arriver“, a-t-il notamment confié.

Leave a Reply