Jamie Lee Curtis est très inquiète par l’augmentation des procédures de chirurgie esthétique

Jamie Lee Curtis ne voit pas l’avenir de la jeune génération d’un très bon œil. L’actrice déplore la banalisation des actes de chirurgie esthétique et de son impact sur la société. Et pour cause, comme elle le rappelle, elle y a eu recours et est devenue « accro au Vicodin ». Si elle est « sobre depuis vingt-deux ans », « l’obsession » de toujours être vu à travers un filtre est une catastrophe, selon elle.

« La tendance actuelle des fillers et des procédures, cette obsession de filtrer, et les choses que nous faisons pour ajuster notre apparence sur Zoom, anéantissent des générations de beauté. Une fois que vous avez fait n’importe quoi avec votre visage, vous ne pouvez pas revenir en arrière », a-t-elle asséné lors d’une interview avec Fast Company.

Pas mieux

De fait, les réseaux sociaux ne trouvent pas non plus grâce à ses yeux, surtout utilisés par les plus jeunes. « C’est comme donner une tronçonneuse à un bébé », lance-t-elle. L’actrice se questionne sérieusement sur les effets à longs termes d’applications comme Instagram et TikTok. « Nous ne connaissons pas les effets, mentalement, spirituellement et physiquement, sur une génération de jeunes gens qui sont à l’agonie à cause des réseaux sociaux, parce qu’ils se comparent les uns aux autres. Nous, qui sommes plus âgés, savons que tout n’est qu’un mensonge », explique-t-elle en référence aux images retouchées.

Click Here: manly sea eagles rugby store

Et les sites de micro-blogging comme Twitter et Facebook ne trouvent pas non plus grâce à ses yeux. « Un cancer », pour la star de True Lies, qui se contente de les utiliser pour « vendre des choses et amplifier ce qui me tient à cœur ». A ce titre, elle considère Greta Thunberg comme « le meilleur exemple » d’une bonne utilisation des réseaux sociaux par les jeunes. « Regarder le mouvement qu’elle a créé m’a inspirée », ajoute Jamie Lee Curtis.

Cinéma
Jamie Lee Curtis partage une photo de Cate Blanchett sur le plateau de « Borderlands »

Leave a Reply